Danseuses, pute, drogue, crosseurs…

Je suis allé m'acheter une bouteille de vin. Benji lui était sur le pisco sour. Ca brassait pas mal dans l'auberge car il y avait des gens partout. Je suis aller voir Carlo pour lui dire qu'il aura a faire le bad guy plus que d'habitude. il définit sa job comme ca. I'm the bad guy. Il travaille de nuit et il est celui qui doit dire au gens saoul qui crient(surtout des anglais, des irish et des Israeliens) de la fermé, d'empecher les gens de ramener des femmes/hommes qu'ils ont ramassé au bar etc..etc..

Nous sommes assis dehors avec la British que j'avais rencontré a Valdivia. Elle venait d'arriver a Santigo et part le lendemain pour l'Égypte. Benji a passé au travers de son pisco. Seul comme un grand. Cela a semblé avoir moins d'effet que les 2-3 bières qu'il avait pris la veille. Le gars courait après des chats. Mes 3 compagnons se sont poussé pour jaser avec morphé et moi je suis aller sur un genre de rue Cressent. Je marchais seul dans le rue quand un gars m'interpelle. Il me gosse pour que je rentre dans le bar de danseuses qu'il y a là. Je l'ignore et continu mon chemin. Ca devait paraitre que je savais pas trop où j'allais car un autre est venu me voir pour que j'aille dans un autre bar de danseuses. Je lui dit non. Il commence a me jaser ca et me demande si je veux de la drogue. Je dis non encore. Il me demande alors:
– what do you want sexe, drug or rock n roll?
– rock n roll! Man!

Il m'indiqua le seul bar ouvert en ce dimanche. Ca parlait anglais a souhait dans ce bar la et la théorie d'une connaissance était le bonne. Il y a du gringo qui sort sur cette « strip ». Je quitte le bar 1h30 après et je vais me claquer quelques empanadas. Je croise encore le gars qui me gosse avec son bar de danseuses. OK je vais aller voir si c'est comme au QC. En rentrant le gars me demande si je veux de la drogue.Je t'ai dit non tantot!…Quoique j'avais dit non aussi pour les danseuses…il a le droit d'essayer. De la manière que ca marche là-bas une fille s'assied avec toi et tu lui paie un verre. OK je joue le jeux et de toutes facon je sentais que j'avais pas vraiment le choix. Rapidement on m'offre un extra du genre..couché avec. Je finit mon verre et quitte. Je lui ait fait la morale un peu et elle a semblé un peu ébranlé par mes propos. Je me dirigeais vers le taxi quand le même gars reviens me gosser.
– Tu veux pas couché avec la fille
– euh non
Et l'autre gars qui m'a gosser en premier arrive aussi et commence a me faire son baratin. L'autre a bien vu qu'il y avait aucun moyen de me convaincre et il s'est mis un peu en retrait. Quelques minutes plus tard, le gars en retrait me propose de m'amener au lieu que je prenne un taxi. Lachez moé osti. Je met fin a la discussion et je me dirige vers un taxi. J'étais assis dans le taxi et le gars continuait de m'harceler pour que j'aille a sa maudite place.

J'avais dealé la course de taxi à 2000. C'était un bon deal car je savais que ca coutait 3000. Le taxi prend un chemin inhabituel et m'amene a un hotel pas rapport. Je lui dit qu'il est pas a la bonne place. Il m'a supposément mal compris. Il décide de casser le deal et de partir le taximetre. A moitié chemin il ralentit et se colle sur le trotoir ou 2 filles étaient planté là. Ce sont des putes et il me demande si j'en veux une. Lachez-moé avec vos putes!. Finalement le trajet m'a couté 4000. Je suis rentré dans l'auberge et j ai fais mes adieux a Carlo.

Le lendemain je devais absolument aller acheté du vin pour Cguy et Nic(Nic bois pas mais je manque d'idée) et du pisco sour pour Ben(je sais qu'il aime la puissance). Je suis aller au centre-ville avec la British et je lui ait fais office de guide touristique. Ca fait 2 ans qu'elle voyage seul comme une grande. Donc British girl voici la Moneda…en haut ici c'est la Plaza Armas et nous nous dirigeons vers Santa-Lucia. Je l'ai convaincue d'aller en haut de Santa-Lucia et nous nous sommes donné rendez-vous pour aller diner. Elle quitte l'auberge a 4h et moi a 5h…

Advertisements