C’est comme traverser un boulevard à Hanoï! (Loco Locass)

J'arrive à la réception et je remarque qu'il y a une carte sur le comptoir. Un employé arrive et décide de me faire une résumé du quartier en espagnol. Je comprend en gros mais probablement que mon visage disait le contraire car le gars décide d'aller chercher sont boss….un hollandais. Il m'explique qu'est ce qu'il y a visiter et comment m'y rendre. Les taxis n'ont pas de taximètre et il faut négocié le prix. Ouins ok! C'est sûr que je vais me faire avoir. Bof de toute façon je veux pas prendre de taxis. Tant que je n'aurais une petite notion d'espagnol, j'aime mieux marcher car de cette façon je suis moins vulnérable. Le gars continu a m'expliquer les choses a voir.

– Là, au nord, il y a des catacombes. Tu vas sous la terre et tu peux les visiter

Sous la terre…..euh non j'ai déjà donné. Je me ferais pas prendre 2 fois.
Je décide de prendre ça relax et d'aller faire un tour près du centre d'achat. C'est 20 minutes de marche. Je sors de l'hôtel et fais quelques point de repère….l'océan est là, je suis vis a vis un poste de police et je dois aller vers la droite. La structure des rues est comme a Mtl. Ce sera pas compliqué. Si je suis dans' marde….j irais vers la mer …that's it.

Parlant de mer je vais la longer au lieu de marcher 1 rue plus haut. J'arrive pour traverser la rue…. »Oh lé shit! Ya du trafic pour une rue de quartier résidentiel ». En plus les Pare(Stop) sont quasi inexistant. Bon finalement je réussi. J'arrive à la rue qui longe la mer…..faut encore que je traverse….ouf réussis. Je peux pas voir grand chose il y a trop de brouillard. Je décide de me diriger vers le fameux centre d'achat. On va laisser faire le « traversage » de rue pour le moment. Vaut mieux garder cela au minimum.

J'essaie d'éviter de passer d'un bord a l'autre des rues mais comme je suis pas capable de trouver la rue qui me mènera à l'endroit que je veux je dois à quelques reprise revenir sur mes pas. C'est du sport. Il faut que tu te « time » et quand il y a une accalmie, c'est a dire une fenêtre de 5 secondes sans voiture, tu fonces. Comme les stop sont plutôt rare les gens klaxonne quand ils arrivent près d'une intersection. C'est un vrai concert de klaxon et dans ce concert le piéton est vraiment secondaire.

J'arrive sur la rue que je cherche depuis 20 minutes. Dire qu'il y plus de trafic est un euphémisme. Tiens une voiture a 3 roue. Je vais la prendre en photo. Je m'installe…il me semble qu'il manque de quoi. Ha oui Kim! Pour qu'une photo soit intéressante je suis d'avis qu'il faut des humains dessus et Kim était devenus ma muse.

Durant mon trajet je regarde les commerces présents sur la rue. En gros ça donne:
garage, magasin de pièces d'autos, resto, garage, resto, garage, garage, dépanneur, magasin de pièces d'autos,resto,resto. Je comprend pourquoi ils ont besoin d'autant de garage. Les systèmes antipollution semble ne pas marcher sur 70% des chars. Parfois le trottoir est ensevelie de terre et je dois marcher dans la rue. Si à VD tous le monde est représentant de produit et à MTL tous le monde est programmeur ici la job numéro 1 semble être le pelletage. Ca « pelte » partout. Il y a beaucoup de construction et ça bûche au pic et à la pelle.

J'arrive au centre d'achat. Le but n'était pas vraiment d'y aller mais plutôt de me donner un but pour l'exploration du coin. J'ai trouvé la place(c'est sur le boulevard taschereau de Lima), je connais sommairement le coin, j'ai passé proche de me faire lutter 5 fois, ok je peux m'en retourner a l'hôtel.

En soirée une petite fringale s'empara de moi. J'anticipais une longue marche pour me rendre au resto et comme il faisait noir je savais pas trop a quoi m'attendre. Tant que je ne serais pas a l'aise avec l'espagnol je vais toujours avoir une petite crainte.

Je n'ai eu que 2 blocs à marcher et j ai trouvé un genre de resto où on faisait des hot-dog dans des pains hamburger. J'entre et je m'aperçoit qu'il y a pas de toit. Finalement le resto est dehors. Mon hôtel aussi est comme ça. Tu penses rentrer dans une pièce et en fait tu sors dehors…tu pense sortir dehors et non…. tu rentres en dedans.

La fille me laisse niaiser au comptoir mais je persiste. Elle passe 2 trois personne avant moi. Mon tourarrive. Elle s'excuse et me fait comprendre que la dame avait priorité…je pense que c'est ce qu'elle m'a dit. Je lui transmet ma commande avec beaucoup de facilité. Je pointe le mot Hot-dog simple sur le menu et le gâteau au chocolat qui est sur le comptoir. Je lui réclame de la salade dans mon hot-dog.

Mes hamburgers avec une saucisse à la place de la boulette arrivent. Je prend une bouché…..Innocent!, le médecin de la clinique du voyageur t'a dit: pas de salade si tu veux pas poigner le flux! J'en mange presque jamais de salade pis là, à Lima, alors que je sais même pas comment dire le mot salade j'en réclame…..Tant pis! Tu as fait le cave…tu « fluteras » asteure!!

Ça me coûte 7 soles. Je lui en donne 10 (3-4$) en lui disant de garder le change. Elle était vraiment contente et moi encore plus heureux de l'avoir rendu heureuse….était cute en plus!

Advertisements