J’ai essayé mais trop c’est trop!

Premier test, le 1er repas que l'école nous sert en après-midi. On nous sert un soupe de couleur orange. C'est bon! Voilà le plat principale. À première vue il n'y a aucun ingrédients que je reconnais. Ça a l'air d'un pâté chinois gluant. Un étage de jaune, un étage de blanc et un étage d'une de couleur dont je ne connaissais pas l'existence. Comme premier test on me laisse pas de chance.

Je reste planter devant mon assiette et la regarde longuement avec dédain. Je suis sur le bord de choké. J'entends quelques murmure autour de moi. Visiblement je ne suis pas le seul sous le choc. C'est quoi cette affaire là. Les gens commence a manger à l'exception de moi et un Britsh qui lui ne ce gêne pas pour dire que c'est dégueux. Moi je suis plutôt discret. Je fais part de mon hésitation à Alain(gars de Sudbury). Il me dit que lui n'est pas difficile et il mange avec joie la gibelotte…..Je me parle: Bon come on Eltobito! Un petit coup de coeur le fif!

Je prend ma fourchette en tremblant. J'essaye de couper un morceau le plus petit possible. La rumeur veut que ce soit du poisson. J'aime ça du poisson! (tentative d'être posifif)…Le Britsh (Paul) à déjà pris une bouchée. C'est pas la joie. C'est ce que je lis sur sa grimace. J'approche la fourchette de ma bouche….J'insère la mixture bizarre en prenant garde de la laisser dans le milieu de mon palais pour que ca goûte le moins possible. Le goût à l'air pas si pire. Je me parle. Come on! Eltobito mâche! Ça goûte pas mauvais! Je me risque à une première croquée…

Tabarnac la texture! La texture est dégueulasse. C'est ça mon problème. La maudite texture. Je hais les tomates en raison de la texture et non du goût. J'ai un haut le coeur. Ma gorge essai de me retourner la bouffe dans la bouche. Je me parle. Non! envoye descend criss de morceau! Tu veux pas avoir l'air niaiseux en recrachant ça en avant de tous le monde! J'y met du coeur. Elle a passé la maudite. Alain me demande « Pis! ». « euh c est bon! »…Menteur! Osti de menteur!

Maintenant que mon cerveau sais à quoi s'attendre je peux y aller pour une deuxième. Je maintiens ma technique du « plus petit morceau possible et le moins de machouillage possible ». Finalement j'en mange 5-6 bouchées. That's it! Ma job est faites pour aujourd'hui.

Tous les nouveaux arrivant de l'école avait droit à une visite guidé de la ville. On se rejoins tous au point de ralliement. C'est remplis hollandais et d'allemand. Tous le monde s'introduissent aux autres. Je sens une certaine excitation. La gêne est inexistante. Je dois apprendre 10-12 nom et origines en 15 minutes. On descend la côte pour nous rendre à la plaza de Harmas. Juste le fait marcher est difficile. Je sent mon corps rushé à cause du manque d'oxygène. Mes bras sont engourdis, ça picote partout. Je marche lentement! Le tour finis rapidement car ils savent très bien que nous devons pas être trop actif pour les 2-3 premiers jours.

À la fin du tour, Paul repère un resto qui sur l'affiche à le mot: Pizzaria. C'est l'heure du souper et Paul fait ni une ni deux en disant « moi je m'en vais là qui viens avec moi ». Tu viens de te trouver un partner mon homme! On se retrouvent avec 2 hollandaises. J'ai vraiment savourer mes raviolis

On retourne à l'école. Il faut monter la pente. On se plaint…criss que c'est dur! On arrive essoufflé comme ça se peux pas. Même à une altitude normale cette pente serais « rushante ». On retrouve quelques personnes à sur la terrasse. Il nous regarde en souriant. Eux aussi on connus l'ascention de la pente. On décide de repartir pour aller prendre une bière. Les 2 hollandaises nous lâche et nous nous retrouvons Alain, Paul le british et une américaine. Avec les 2 hollandaises ses gens deviendront ma gang.

Rendu au resto, je suis pas sûr de boire de l'alcool car en altitude c est pas long que ça fesse. Nous avons pas trop pousser notre luck en prenant soins de choisir un resto pas trop en bas de la côte et en buvant qu'une seule bouteille de vin…à 4.

De retour à l'école, je vais regarder un peu la télé (Four wedding and a funeral en espagnol) puis je monte me coucher. Le cadre de porte du dernier corridor qui mène à ma chambre à une hauteur de 5 pieds et 10…je fais 5 et 11. Voilà que commence une longue série de petage de tête….

Advertisements