Vraiment San Pedro d’Atacama…ça vaut le déplacement

Cette journée c'était hier. La première fois que je suis aller au Chili on m'avait suggere d'aller à San Pedro d'Atacama. J'avais pas le temps mais j'avais été impressionné par des photos…en plus je comme je trip désert…

Donc j'arrive à San Pedro en bus. Je part Vendredi pour Salta, Argentine et donc j'ai qu'une journée à San Pedro. Je suis pas trop conscient des dimensions de la ville et donc je réquisitionne un taxi pour me rendre à l'auberge. Le gars me charge 1500…je fais la grimace…surtout que je me suis fais fourrer par un chauffeur la veille a Calama…il m'a charger 3 fois le prix. On me voyant hésiter le gars m'explique le chemin pour m'y rendre à pied. Coudonc c'est quoi l'affaire?…Baisse ton prix pis je vais embarquer. Anyway je pars a pied…..bon mettons que si j'ai marcher 500m c'est beau. Je suis tombé en amour avec la place. Très petite ville, beaucoup de backpackers, c'est calme mais c'est vivant. Les touristes sont agé en majorité entre 20 et 30 ans. Bon je suis encore en dehors de la moyenne. Le nombre de choses que tu peux voir et faire est impresionnant….volcan, geyser, laguna, dàsert, vélo. Moi ce qui m'allumait c'était les geyser….Merde à cause de la météo je ne peux pas y aller. Tiens tiens! Il y a du sandboard. Il faut que je fasse ça! En plus c'est accompagné de la visite de la « Valle de la luna » (une autre) et de l'observation d'un coucher de soleil…

On part 4 en pick-up faire du sandboard. Nous nous faufilons parmi d'immenses rocher. Ce qu'il y a ici c'est vraiment beau. Un désert comme on en vois dans les film, des rochers, des montagnes avec de la neige sur le top et du vent. On arrive à notre dune. Ce qui est plate avec le sandboard c'est qu'il y pas de monte pente. Le première montée est tough mais les autres sont pas si pire car on va pas jusqu'en bas. On arrive en haut. Le gars nous explique comment faire. Je met ma planche…bon! mes pieds sont trop larges pour les fixations. Je dois être nu bas. On se croirait chez V7. Le vent se lève. Je comprend c'est quoi maintenant ce faire sandblaster. Quand le vent part tu te met de dos et tu attend qu'il arrête. Nous avons fais 2heures de descente. Je croyais en faire moins longtemps à cause des remontée à pied mais finalement mon souffle a tenu le coup.

On part pour la « Valle de la luna » puis on se dirige vers l'observation du couché de soleil. Il y a environs 40 personnes et je les vois au loin qui grimpent l'immense dune. Ok c'est clair que c'est la best place que j'ai visité à date et en plus je fais même pas ce que je voulais au début. Je regarde le couché de soleil…dire que j'ai déjà dit que c'était téteux faire ça…ça fait 2 que je regarde en 3-4 jours! Fais attention à ce que tu dis Eltobito.

On retourne au village. À l'auberge un gars m'invite à me joindre à son groupe pour manger. Il y a un belge, 3 espagnol(2 filles 1 gars), une chilienne et une argentine. La chilienne me regarde comme si elle voulais me mordre. I guess qu'elle n'aime pas ma face. Je dois me contenter d'écouter et de peu comprendre. Ça parle espagnol all the way. Après le souper les commis de l'auberge nous invitent à un party privé…C'est sur que je veux voir ça.

Bien des voyageurs font les mêmes trajet et donc je rencontre des gens que j'ai vu à La Paz et a Uyuni. Dont un allemand. Partout où je vais…cafe internet, depanneur, resto, etc… il est là. c'est sur que je vais le voir a Salta!

Avant d'aller à la fiesta nous allons dans un bar. Un energumêne en manteau de fourrure arrive et commence à jaser avec l'espagnol. C'est qui ce gars là. Je dis à l'espagnol… »Tu a un nouvel ami! ». Il me regarde en voulant dire Ha Ta yeule! On part pour la fiesta. « Hé j'espère que ton ami au manteau de fourrure va être là ».

Je jase avec le belge et il me dis….. »c'est une ville de hippies ici. Regarde le monde au party ». C'est exactement ça. Voila pourquoi j'aime cette place. J'ai un faible pour les hippies. Ça joue de la musique, ça danse autour du feu…Tiens le cave au manteau de fourrure arrive. Je dis à l'espagnol… »Bon bien je vais vous laisser seul ». Je parle avec l'argentine qui étais dans mon groupe de sandboard. Elle en a planté une bonne. Elle commence à me dire qu'elle travaille pour demain pour avoir de la drogue et je sais pu trop quoi….Bon je pense que je vais aller voir le gars au manteau de fourrure…

Advertisements