Making of…Ermes marche sur George Street

Cette rue piétonnière où chaque porte représente un bar différent. Moi qui aime la musique live j'étais servi lors de mes 2-3 visites de cette rue. Quand un set terminait je changeais de bar. Je pouvais me promener avec ma bière d'un bar à l'autre. La légende veut que ce soit la rue avec la plus grande concentration de bar en Amérique du Nord. Je n'ai pas de misère à le croire.

Ma volonté était de montrer la diversité des bars présent sur cette rue. J'ai trouvé cette façon simple de le faire tout en faisant participer les 3 versions d'Ermes. Restait à savoir qui associer avec tel type de bar. Dans ma tête c'est sur que Méninge serait dans un bar rock. Le rock ce n'est pas de la musique de moumoune et Méninge est loin de l'être. Le dernier bar est une discothèque car quand tu fais plusieurs bars me semble que la discothèque vient toujours en dernier. Dans mon pattern de jeunesse c'était la sainte trinité. C-a-d Taverne, Bar Alternatif/Rock, Discothèque. Plus précisément Taverne La Broue, Bar l'Entre-deux ou B.A (Bar Apollo), Studio Dix. C'est à la discothèque que l'on closait la vente..que l'on fermait le deal. On faisait le repérage dans les 2 premiers et passait à l'acte dans le troisième car à la discothèque il y a des slows. Qui de mieux que Dr.Love comme closer. Le disco club n'a jamais été mon endroit préféré car je danse rarement. Pour que je considère danser je dois
1 – Avoir mon type de musique voir du rock. Si j'aime pas la toune je tough pas longtemps.
2 – Sentir que c'est nécessaire pour pouvoir connecté avec une personne ou sentir que je risque l'isolement si je n'y vais pas. A Cusco toute ma gang dansait sans arrêt. Je devais donc me forcer pour y aller quand il y avait une toune pas pire.
Je suis plus du type à installer un Headquater et entertainer les membres du groupe qui viennent prendre des pause de danse durant la soirée. Mais des fois je me surprends à me laisser aller comme à ma dernière soirée à Cusco. J'étais avec la gang d'Allemand et j'avais vraiment du fun à danser avec une fille de la gang. Ça doit être par ce que nous avions torché tout le monde à la classe de Salsa quelques heures auparavant! Je me trouvais bon avec elle….Voilà c'est ça….je danse pas car je me trouve poche et quand tu te trouves poche c'est plate!

Il ne restait qu'à placer Tobisan. Depuis quelques années j'ai découvert les bars blues et il était donc approprié de le pacer là. Quand je suis allé sur George Street j'ai pratiquement passé une soirée complète dans un. Ce qui m'a fait partir c'est un groupe de 4 filles qui m'ont invité à les suivre dans un pseudo bar clandestin….Au matin j'avais vraiment l'air de Ermes dans la dernière case et au Bar Clandestin…Dr.Love était on duty!

Advertisements