C’est plate! Faut de l’adrénaline

Quand j'ai rien en avant de moi je panique et je me casse la tête à essayer de trouver de quoi qui va me générer une poussée d'adrénaline. Seul je suis tolérant, je me satisfait de peu, mais quand je suis avec d'autres personnes là faut que ça bouge. En plus si sur une échelle de 1 à 20 mon adrénaline a atteint un peek de 14 je vais avoir de la difficulté à me satisfaire de 10 par la suite. Comme quand tu cours sur le tapis au gym. Si un jour tu as réussi à faire ton 5 km, il n'y a pas de raison pour ne pas faire 5 km la fois d'après. Si tu fais moins que cela, tu perds ton temps.

Donc quand les FDS arrivent, je me mets à chercher quoi faire. Faut que je trouve quelque chose d'intéressant qui va me faire travaillé en dedans. Quand je parle d'adrénaline, cela ne veut pas dire que je veux sauter en bungee, rouler 160 km sur l'autoroute ou faire du rafting. Cela veut peu être cela, mais c'est davantage vivre une expérience qui va me faire réfléchir, qui va me surprendre, qui va me faire évadé. Ce n'est pas non plus d'avoir ce feeling à tout prix, mais plutôt avoir la possibilité de. Juste avoir l'impression que tout est possible. Voilà c'est mon premier critère que je cherche chez une fille…Je dois avoir l'impression qu'il n'y pas de limite a ce que nous pouvons faire. Oser passer la limite permise, juste aller voir. Entraîner l'autre hors des sentiers battus et ME faire entraîner vers hors des sentiers battus.

Quelqu'un ma déjà demandé '' hé mais pourquoi tel fille-là d'intéresse pas ? '' Ma réponse devait être du genre '' Pas vraiment mon style, ça ne clique pas ''. En fait, c'est souvent que je n'ai pas d'indice que la personne va potentiellement satisfaire mon besoin de cette adrénaline. C'est en parlant et surtout en écoutant que tu peux trouver cela chez quelqu'un. Si je ne sens pas ça même s'il y a un soupçon d'intérêt je sais que ça ne marchera pas à long terme. Potentiel de routine trop élévé.

J'ai réalisé l'autre jour que ma soeur était exactement comme ça aussi. Tellement différent et tellement pareil. On cherche la même chose, mais pas de la même manière. L'une explose l'autre implose.

Si je l'impression que rien d'excitant est à l'horizon, je capote et probablement que le fait d'avoir un jour de plus durant les longs week-ends cela est pire. Vendredi j'avais un potentiel de voir Moreau. Je l'ai comme appelé trop tard et on s'est manqué. Déjà je sentais que les journées seraient longues. Par chance, je m'étais couché tard la veille et par conséquent je me suis endormi tôt le vendredi. J'ai coupé court cette journée qui fut interminable au bureau. Malheureusement, quand tu te couches tôt, tu te lèves tôt

Le matin arrive. Qu'est-ce que je peux faire ? C'est plate. Je pourrais aller déjeuner pour changer pour avoir un d'action autour de moi, mais ce ne sera pas assez. Je le fait parfois et ça ne donne rien. Je tourne en rond dans l'appart. Je ne trouve rien qui pourrait m'allumer. J'en suis à lire les noms sur l'afficheur. M.Bouffard ?? Nic m'a appelé la semaine passée ? Il ne m'a jamais dit ça. Le téléphone sonne. C'est quoi ce numéro-là ? Mon boss. Le site web a des problèmes. Bonne affaire ça va passé le temps. J'étais supposé travaillé un peu anyway, mais la il y a une mini urgence et c'est plus grisant que de juste prendre de l'avance sur un projet.

Hé en plus je dois me rendre sur place. Parfait ça va me forcer à être douché tôt. Peut-être que je vais être inspiré. J'arrive au bureau, arrange 2-3 cossins et je suis de retour chez moi à midi. Bon là je fais quoi ? Souvent écrire un bon strip où bloguer me donne cette adrénaline que je cherche. Mais c'est surtout efficace durant les soirées de la semaine. Pour ce long week-end ce ne sera pas assez. Il m'aurait fallu un projet plus élaboré.

Je gosse sur l'ordi. Check les films au ciné. Un bon film peut me procuré satisfaction et c'est pour cela que j'y allais souvent. Mais j'en aie trop vue sûrement et là ça devient de plus en plus banal. J'envoie un texte message à cguy mais je me doute de sa réponse. Tiens, il fait, beau ! Je vais aller au parc pratiqué au Tamtam. Jouer seul ce n'est pas la joie, mais au moins ça passe le temps et je dois me pratiquer si je veux m'améliorer. Arrivé là-bas je texte M.A mais je me doute de sa réponse.

Bonne pratique, mais encore je sens que je vais m'emmerder, car je n'ai rien de satisfaisant en avant de moi. J'ai quelques idées, mais c'est du réchauffé. Je suis de retour chez moi à 4h30. J'écoute le hockey, rien de bien extra. C'était cool au début des séries, mais là j'ai fait le tour depuis 2 mois. J'essaye de trouvé un film à aller voir mais ya rien pantoute. Je lâche un call à D/O mais je me doute de sa réponse. Je gosse sur le net. Même les nouvelles sur cyberpresse sont plates.

Je tombe sur le blogue de Tristan Péloquin. Il parle d'une conférence à la S.A.T sur la technologie qui a lieu en FDS. C'est vrai il y a ça! C'est nouveau et il y a de l'inconnu. Voilà j'ai trouvé de quoi. Je fais ni une ni deux et je pars. J'arrive là à 8h30. Peux pas entré il y a une soirée privée tabarnac!

Là c'est vraiment plate. Je marche sur Ste-catherine, je niaise sur le red lite, je vire en rond. Je reste debout au coin St urbain et consulte mon Treo(yé pas vraiment à moi) et je regarde encore s'il y a pas un film obscur qui risquerais de me surprendre. Il y a Shrek. Ça va être bon, mais je sais a quoi m'attendre et 5 minutes après je vais l'avoir oublié. Ça me prend de quoi qui me donne du gaz. Je décide de m'en aller vers mon auto. Qu'est ce que je fais ? Il fait beau ce serait le fun d'aller sur un terrasse y a plein de monde. Mais ce genre de sorties seul ne me satisfait pas assez maintenant. Y'a pas de valeur ajouté. Bon Ok je vais aller vers paramount (cinéma) et si je trouve un stationnement je vais rentré. Tout d'un coup que le fait d'être dans le complexe me convainc de choisir un film. Il y a plein de stationnement libre devant le centre Eaton, Je me stationne. Je reste dans le char. Ça va être plate. Ya rien de bon. Pourquoi je vais là ? Ok je vais quand aller voir. Je risque pour un parking plus prêt. J'en trouve un. J'entre dans le cinéma…..c'est calme. Bon tant qu'à être là aussi bien aller voir de quoi. Je choisis Shrek.

Gaspillage de social ! Je peux potentiellement aller le voir avec M.A et Véro. Je vois une affiche d'un film qui s'appelle Next. Je n'ai aucune idée, c'est quoi, mais il y a Juliana Moore. Je prends cela.

Fuck ça ne commence pas avant 45 minutes. C'est long. Le film commence. Tiens, c'est basé sur une nouvelle de Phillip K dick. C'est l'auteur derrière Minority Report, Blade Runner et A Scanner Darkly. Oh! je pourrais être surpris. Hé oui je le suis. Probablement que certains n'ont pas aimé le punch, mais moi je trouve l'idée bonne, pertinente et audacieuse. Ça me donne un boost.

Je sors de la salle. Coudonc les lumières sont toutes fermées. C'est vrai il est quand même minuit. Je sors dehors. J'entends le drummer du centre-ville qui joue sur des chaudières. Je décide d'aller le voir. Je me plante à coté de lui et je l'écoute en faisant semblant que je ne suis pas là. Il arrête de jouer après 5 minutes, car il y a un vieux qui ne cesse de lui parler. Hé laisse le jouer merde. Un groupe de 5 gars passent et lui demande de jouer. En même temps un bus arrête à la lumière. Un gars se sort la tête par la fenêtre pour l'écouter. Les 5 gars font 2-3 pas de danse et le gars du bus crie un yeah au drummeur. Avant que le bus reparte le gars fait un high five à un des gars sur le trottoir ! Bon, parle-moi de ça. Ça bouge !

Je monte dans mon auto et décide d'aller sentir dans le coin de la rue Saint-Denis. J'irais prendre une bière, mais je ne sais pas trop. Ça va être plate sûrement et le boost du film m'a calmé. Je me contente de marcher un peu et retourne vers chez moi. Je suis sur la rue ontario et me rappelle qu'il y a un bar qui est au coin de ma rue. Bah allons prendre une bière juste de même. C'est plate, la musique est poche, il y a un mélange de bonhomme et de fille de 20 ans. Les bonshommes dans le fond et les filles en avant sur…pas une piste de danse, mais un espace de danse. Qu'est ce que je fais ici ? Je m'en vais. Hé j'ai pas soupé moi ! Je vais aller au McDo à côté. Je réalise qu'il y a un bar de danseuses juste là. Je passe à tous le jours et je n'avais jamais remarqué. Allons voir ce que ça a de l'air.

J'entre. Le doorman me passe au détecteur de métal. Quessé ça. C'est vrai on est dans Hochelaga-Maisonneuse. Je m'installe au bar pour 1 bière. Il y des films pornos à sur une télé. A voir la quantité de poil des acteurs c'est de vieux film c'est sûr. Une danseuse s'approche. '' Tu veux de la compagnie ? ''. Elle est plus grande que moi. '' Non c'est beau ''. Elle poursuit son chemin. Subtilement j'essais de voir ses souliers. Ha! C'est ça. Elle a des souliers 3 pieds de haut.

A coté de moi il y a un couple dont la femme semble dans la quarantaine avancée. À une table devant moi il y a la traditionnelle black. Ça, c'est comme le gars avec son gilet des Nordiques qui est à tous les grands rassemblements. Il me suit, je crois. Est-ce le même a chaque fois? On ne le saura jamais. Mêmes choses pour la black. Il y en a toujours 1 dans les bar a danseuses. Jamais plus, jamais moins. Me suit-elle ? Est-ce toujours la même depuis 15 ans?

Je regarde la fille qui danse sur le stage. C'est n'importe quoi ! Vraiment ! Quand je pense qu'il a des filles qui suivent des cours de cela. C'est du niaisage. Bon l'autre vielle à côté frenche le gars comme s'il était des ados. Je commence à lire ce qui est écrit sur les murs. '' Laissez votre imagination allée aussi loin que vous voulez ''. Ça, c'est la devise du bar. Autre affiche danse contact 10$, Lit érotique sans contact 10$, danse aux tables 7 $. C'est quoiqu'il a de plus dans le lit érotique sans contact pour justifier le 10 $? Whatever ! Bon la vieille frenche encore.

C'est sur que c'est une place à motard. Je me souviens que j'avais dit que je me présentais plus là pour ne pas encourager le crime organisé. Mon ennui m'a joué des tours. D'un autre côté, ça doit faire 3 ans que je n'avais pas mis les pieds là. C'était au party de noel de V7 en 2004.

Il y a 2 blacks assis dans le fond. Il ne fittent pas dans le décor du tout quoique probablement qu'il fittent justement plus que je pense. Je regarde les 2 frencheurs. Je pensais qu'ils étaient mari et femme. Mais non ! La femme part ! C'est quoi l'affaire ? Le gars c'est poignés une fille aux danseuses ? Si elle était restée il aurait-tu dansé un slow avec ? La barmaid vient voir le gars. '' Comment ça, elle part seule ? '' Le gars a pas l'air de trop comprendre pourquoi lui non plus. Mais là si la barmaid '' chat '' de même avec le gars c'est que c'est un habitué ? C'est plate icitte. Je quitte le Sexmania, pogne du Mcdo et je m'installe à l'ordi pour écrire ça jusqu'à 5h am.

Bon finalement j'ai eu mon rush entre 22h et 5ham.

Advertisements