Platitude

Rouler des cennes noires, faire la vaisselle encore et encore et encore et encore, écouter le canal savoir, avoir du sexe encore, encore, et encore, taggé ces CD, avoir le diaharré, être dans une salle d'urgence a 3 heures du matin, écouter la poule aux oeufs d'or, lire ce blog, lire la BD de ce blog, lire une énumération de choses potentiellement plate?

Non rien n'est plus plate que ce que je repousse depuis 2 mois. Ça fait des mois qu'à chaque fin de semaine je me dis '' Fuck faux que je le fasse ''. Ça fait 2 mois que je me dis '' next week ''.

Dimanche j'appelle Mr.Dave pour savoir ce que j'ai raté du party de la veille et avant de le quitté je lui. '' Bah moi je vais changer mes pneus d'hiver ''. Merde ! Je viens-tu dire cela moi ? À quoi j'ai pensé…je ne peux reculé maintenant. Maudit que je suis cave.

Si c'était juste des changés avec Ben, comme avant, en déblatérant, sur les clowns ce ne serait pas si pire, mais depuis 1 an, donc 3 changements incluant celui de ce week-end, je dois transporter ces maudits pneus 1 à 1 sur 3 étages.Huit voyages avec un pneu dans les mains qui sont noires… en dedans.

Transport 1 et 2

Ok pas le choix je commence. Je sors le premier du cabanon. Finalement, c'est moins pire que dans mes souvenirs. Je descends le pneu juste d'une traite en le tenant d'une main. J'arrive en bas…dans le sens '' au rez-de chaussé '' pas dans le sens '' sans soulier ''. J'ouvre la valise, ramasse le wrenchingblader cheapo du concessionnaire ainsi que le trackqwart tout aussi cheap. Je m'assois par terre, enligne wrenchingblader et commence à levé le char un peu. Je suis sur la roue AD, car le pneu que j'ai facilement descendu du 3e avait un collant (duct tape) qui indiquait AVD. Donc moi ça me dit de commencé par le AD car je fais la rotation des pneu. Je prends le trackqwart et dévisse les écrous pour le faire décollé…puis fais aller le wrenchingblader et lève le char complètement.

J'arrive au moment critique du changement de la roue. Le faire décollé du broumslaq. Pour ce, ça prend un mélange de finesse et de précision. Pour pas risqué que le char tombe du wrenchingblader il faut donner un coup pied au bon endroit. Si tu y vas au bon endroit tu n'auras pas à varger trop fort et donc de ne pas faire tombé le char du wrenchingblader . Coup de pied 1, coup de pied 2, coups de pied 3 la roue décolle du broumslaq. 3 c'est ma moyenne. Je remplace la roue. Je sers les 4 écrous classiques plus celui antivol. J'en ai un par roue. Comment un voleur qui par définition est lâche, car il vole, voudrait ce casser le cul a volé des roues…c'est tellement plate.

Bon une chose de faite. Ce n'est pas si pire finalement. Je prends ma roue d'hiver pour la ramener en haut. Bon, là faut que je débarre la porte et l'ouvre avec un pneu dans une main et les clés dans l'autre. Intelligent j'ai attaché mes clés après la corde en avant de mes shorts donc pas de gossage dans les poches. Je commence à monter les marches. Ouais c'est plus dur de monter une roue en haut que de la descendre.

Transport 3 et 4

J'arrive en haut. Laisse la roue sur la galerie et en sort une autre du cabanon. Ouais me semble que la pesanteur s'approche du souvenir que j'ai du changement de pneus fait à l'automne. Je refais le trajet. Je trébuche sur le sac à poubelle, sacre le camp par terre…en fait non ! C'est le mur qui ma retenu grâce à l'étroitesse du corridor. Là il y a plein de vidanges à terre dans l'appart. J'arrive en bas. Collant AVG. Je suis donc sur le côté du trottoir. Je ramasse les 4 écrous plus celui antivol, aligne wrenchingblader et commence a devisé. Je m'ennuie du trackqwart en X de Ben. Ce trackqwart avec une mini poignée te fait forcer 2 fois plus. 3 coups de pied sur la roue et elle décolle facile. C'est bon je maintiens la moyenne. Changement de roue numér 2? done!
Je prends la roue. Criss de porte à débarrer. Pourquoi je ne mets pas quelque chose pour la retenir au lieu de jouer à l'acrobate à chaque fois . Je commence à monter: palier 1, palier 2, palier 3. J'commence à avoir mal aux bras. Je pose la roue quelques secondes, puis repars. Palier 4, palier 5. Bon plus de marche. OK la maudite porte inutile qui accède à mon corridor maintenant, la sacrament de porte de l'appart, la pile de vidanges que j'ai renversées, la porte du balcon puis tentative de déposer doucement le pneu par terre.

Bon comment ça marche là le collant. J'ai le AVG et le AVD que je dois coller, mais sur les roues qui sont encore sur l'auto. Faut pas que je me mélange. Ça fait 3 ans que j'utilise les mêmes collants..Ça colle presque plus, mais je réussis toujours à trouver un coin qui colle encore..

Transport 5 et 6

Avant de partir, je ramasse les vidanges. Porte galerie, porte appart, porte corridor, palier 5, palier 4, palier 3, palier 2, palier 1, porte pour building. Criss que je hais faire ça. Collant AVD. Encore côté trottoir. Je ramasse ma gear et je m'assois par terre les jambes écartillées. Un peu trop même. J'ai l'air du gars qui veut faire une démonstration de flexibilité en plus le risque d'avoir une gosse qui sort des shorts est grand. Je suis tout trempe et beurré partout. Comme je suis assis, j'essaie de tout faire sans avoir à me lever. Merde avec le trackqwart cheapo j'ai pas assez de force…ok je vais me levé, mais après je me rassois. Voilà, c'est fait. Je repose mon fessier sur le trottoir.

OK tout est dévissé. Je me lève pour le moment critique…3 coups pieds…voilà ça décolle. Je place la roue d'été et vis les écrous légèrement à la main..Voilà ça tien. Je peux m'asseoir pour viser le reste. Je m'exécute. Tabarnac j'ai 2 écrous antivol dans les mains. Faut que je me lève. J'aurais pas dù essayé de faire ça assis c'est plus de gossages que d'autre chose. Y pas moyen que je face comme Luke Skywalker quand il réussit a prendre sont sabre laser à distance grâce à la force? Ah c'est vrai… je l'ai laissé dans les escaliers ma force. Péniblement je me relève et je vais chercher le bon écrou. Je termine la pose des écrous en prenant bien soin de les visser en étoile. Je commence à avoir mal dans le milieu de la main à force de visser serré…maudit wrenchingblader à marde. PFFF! Fait chaud. Il en reste un à faire. Je remonte le pneu fraîchement enlevé. Ça fait longtemps que je ne fais plus mon fresh à tenir la roue d'une main. Petit break au palier 3. J'arrive au balcon en trébuchant plus ou moins et en sacrant le pneu drette à terre. Qui resta là sti! Dans millieu du balcon milieu dans les jambes. Pour les 2 premiers j'avais fait attention pour bien les corder, mais là je suis tanné. Bon j'hésite 10 minutes avec le maudit collant qui ne colle plus. AVG va sur lui? heu non c'est le AVD…non! le AVD est encore sur le char. Ciboire ce collant là est irrécupérable…bah j'irais par déduction cet automne. 3 collants sur 4 c'est safe pour ne pas se mélanger.

Transport 7 et 8

Comme c'est la dernière descente, je la trouve moins chiante..plus pesante, mais moins chiante. J'arrive en bas. En bas dans le sens de…Je suis sur le côté de la rue maintenant. Il n'y a pas eu de trafic quand j'étais sur le bord du trottoir, mais là comme de raison les autos passent à coup de 3 � 4 et conduisent agressif sur cette rue longue de 150m. Me semble qu'ils passent à 2 pieds de mon cul qui est bien relevé, car je suis à dévissé les é. Un écrou est récalcitrant. Y bouge pas le maudit. Je m'installe comme il faut et je commence a pousser sur mon wrenchingblader…envoye ma salope de vis…tu vas décollé…''rrrrrrrr envoye bitch '' que je dis en serrant les dents. Bon elle est décollée, mais c'est sur qu'elle ne se laissera pas dévissée à la main pour le reste…Elle agit comme si elle a un grain dans l'engrenage. Par conséquent, je dois la dévisser au complet à l'aide du wrenchingblader. La sueur me pisse partout dans la face. J'ai un goût de salé sur les lèvres. Je souffle par en haut et des gouttes de sueur splash partout. Me voilà arrivé au moment critique. Avec ma moyenne de 3 coups de pied par roues il y a quasiment plus de raison d'appeler ça un moment critique. 1,2, 3…la roue bouge pas. 4,5,6…nope rien à faire.

Bon, augmentons la force. Le char shake, c'est limite. Y rien qui bouge. Elle est barrée raide sur le broumslaq. Je sais plus quoi faire. Je regarde autour de moi et je me dis que j'ai l'air cave pas mal. Je pense essayer de faire de quoi avec l'autre extrémité du wrenchingblader mais je me ravise. Je décide de fesser sur le côté du pneu au lieu du haut. L'angle n'est pas bon. Je me mets en position pour faire un semblant de Yoko Geri…marche pas. OK je vais frapper sur le '' rim '' au lieu du pneu. L'impact sera moins dilué par le caoutchoute. Pour ce, je dois faire un Ushiro Geri. 1, 2, 3, 4, 5 coups de pied. Le char bouge, mais pas la roue. J'arrête. Je tourne en rond…Come on! fait moi pas chier, crisse. Vais-je être pris icitte incapable d'enlever la roue… va falloir que j'appelle Dave… je ne peux pas, j'ai mon honneur à protéger. Je m'assois par terre. Là tu vas débarquer ma criss…Bang, Bang, bang, bang, KLOUK…quin toi! Elle est tombée. Je change la roue, merci bonsoir on est partis. Merde c'est vrai il me reste un voyage. OK on y va pour une dernière fois. Porte building, palier 1 pallier 2, pallier 3, pallier 4, pallier 5, porte corridor, porte appartement, porte de galerie, management de collant et finalement empilade dans le cabanon. Encore 2 changements à faire avant la fin de ma location !

Advertisements