Juste de la route. Texte 3 de 4.

Les stationnements pour auto sont grands et il y a plein de service. Ceux de l'Indiana semblaient moins permissifs à ça.. Parking plus petit, juste devant la route, pas moyen de s'isoler. Je commence à douter que je puisse m'installé là sans qu'il y ait un bonhomme qui arrive et frappe dans ma vitre en me disant  » Sir! Décalissez d'icitte « . Je décide donc d'essayer de voir dans les autres autos s'il n'y a pas des dormeurs. Elles semblent vide, mais pour les minivans ce n'est pas clair. Je suis tout de même pas pour me coller la face dans la vitre. Je remarque au loin une voiture avec les fenêtres tout embuées ! Voilà ! Il dort dans son char ! I'm allowed!

Sur les interstates que j'ai parcourus, le trucker est roi. Dans les rest area ils ont même des sections réservées avec douche, télé, divan…mmmm douche ! Faut vraiment que j en prenne une. Est-ce écrit dans mon front que je ne suis pas trucker? Ok j'ai pas de casquette Keep on truckin mais personne ne sait que je n'ai pas un mastodonte de plusieurs tonnes qui m'attend dans le parking. Personne ne sait que j'ai plutôt une petite de cent quelques livres qui m'attend à Mtl.

Je retourne dans mon auto chercher mon kit de douche. J'entre dans la section  » Professional drivers only « …personne ! Dommage j'aurais voulu un peu plus de challenge. Avoir à agir en trucker. Genre je me gratte la poche et fredonne du country. Je me faufile rapidement dans la douche. Fuck je n'ai pas de savon. Je pourrais retourner et aller en acheter au  » dépanneur  » du complexe, mais je ne veux pas pousser ma luck. Je fais le plein de savon rose pour les mains. Voilà frais comme une rose. Rose qui sent le savon rose. Mmmm bobette propre !
Je retourne en tant que trucker…à mon char, puis m'installe pour la nuit.

8h am. Il est temps de clairer l'Indiana. Mes endroits de sommeil sont choisis de façon à ce que je puisse voir un peu les paysages de l'état durant le jour. En traverser un au complet de nuit ce n'est pas intéressant…tant qu'à faire, un road trip. J'avais j'été un coup d'oeil sur la carte de Chicago et pris en note les indications de Mary. Je suis surpris de la rapidité à laquelle j'arrive en Illinois et de la piètre qualité de cette partie de la route 90. Ça doit être parce que je suis sur une section sans péage.. J'approche Chicago. 1$ pour traverser le pont. Je passe les limites de Chicago. Encore un poste de péage. Contrairement à d'habitude où l'on paie à la sortie de la route, je dois payer à l'entrée. Peu importe les nombres de KM que je fais, ça me coûte 2.50$ pour rouler sur la route. Elle est en réparation. Je vois une affiche qui parle de Lakeshore Drive. C'est la route que je dois prendre, mais il n'est pas clair que c'est la bonne sortie. J'ai 3 secondes pour me décider. Non ! Je passe droit. 3 minutes plus je regrette mon choix. Mon feeling me dit que le reste de la route ne m'amènera pas où mon feeling pense qu'il doit aller.

Il va falloir que je sorte et remonte sur la route de l'autre sens pour reprendre la sortie. C'est risqué. J'ai  » Judgement nigth « en tête. Allez feeling aide moi. Je sors. Tourne gauche, tourne gauche et hop I'm back on track. Fuck la sortie que je veux n'est pas accessible de ce sens à cause de la construction. Fuck le même péage…2.50 $. Je sors immédiatement….Tourne gauche, avance tout droit, tourne gauche, tourne gauche….Facile ! Lâche-moi pas mon feeling ! Je repasse le péage…2.50 $.

7.50$ us plus tard, je prends finalement la sortie nébuleuse. Allez feeling guide moi. Oups la rue s'arrête… droite ou gauche ? Feeling ? Droite puis droite ! D'accord. 2 coins de rue plus loin je vois les indications pour le Lakeshore drive. Le reste sera du gâteau ce qui me permet de voir le paysage…c'est vert à souhait. Lac Michigan à droite, vert à gauche, haut buildings au loin….Vraiment belle ville de 10 millions. J'arrive dans le quartier de Mary. Wow ! Le plateau n'arrive pas à la cheville de cette place ! Je glande dans le coin pendant qu'elle termine sa journée de travail. Ça fait 2 ans que je ne l'ai pas vu.

Elle arrive. On jase un peu sur le programme de la soirée puis me demande:

– Explique-moi le but de ton voyage
– Aucun à part de prendre la route. Ça fait 2 ans qu'on parle d'organiser une rencontre de la gang et que ça tombe dans la crac. J'ai décidé de régler ça et d'arrêter d'attendre après les autres..Moins de parlage plus d'action !
– Je gage que tu as passé la journée dans un café internet.
– Euh oui et non..J ai plus passé la journée a trouver un landromat. Inquiète-toi pas je vais visité ta ville. De plus ma quête d'un landromat ma permis d'explorer ton coin.

Dans le film Ferris Bueller Day off, Ferris visite un musée de Chicago pendant que le directeur le cherche dans les arcades. On voit Ferris devant une immense toile. J'avais aimé la scène. Je dis à Mary

– Je veux aller dans le même musée que Ferris Bueller !

Durant la soirée nous sommes allés sur une terrasse avec une de ses amis qui voulait pratiquer à parler son français avec moi. On a eu pas mal de fun. Vers 11h nous étions de retour chez elle. Elle m'expliqua comment me rendre au Art Institute de Chicago et va se coucher. Je passe quelques heures à jaser par Gtalk avec Sandy.

Le lendemain mon horaire fut chamboulé par une série d'événements tristes, mais j'ai quand même pu aller aux Art Institute et visiter le centre-ville. Centre-ville qui contraste avec la tranquillité du quartier de Mary…Le Art Institute? Wow ! Sérieux je ne m'attendais pas à ça. 5000 ans d'histoire. Des Picasso, Renoir, Monet, Rodin, Dali. Voyant qu'il y avait autant de toile d'artiste prestigieux je me suis demandé s'il n'y aurait pas un Riopelle. Ha! Voilà une section où les tableaux sont de son époque…je ne connais rien, mais j'ai quand une petite notion pour distinguer les époques ….Hoho ! Je vois quoi là au fond ? Oui ! Un Riopelle ! Merci feeling!

Advertisements