Jour 2 : Dildos, sports et bébé

Après un ti-sommeil de 10hrs, je me lève en ouvrant la télé. Je la met sur ESPN DESPORTES. Rien de mieux que d’écouter la télé en espagnol pour apprendre la langue. C’est les nouvelles du sport. Même thème musical que sport 30 à RDS. C’est là que l’on voit que RDS-TSN-ESPN-ESPN DESPORTES ne se casse pas la tête. Tous dans la même famille, tous le même thème et le format d’émission est le même. Je remarque que dans le montage d’ouverture il y a une shot du Canadiens de Montréal. Probablement qu’ils veulent faire exotique. Voyons s’ils vont parler de hockey. Soccer, soccer, soccer, basket, soccer, boxe, soccer, football, tennis, soccer, baseball. Hockey? Nada. Le bulletin se termine et comme a RDS il recommence immédiatement.

Je quitte ma chambre pour aller déjeuner. Je réalise qu’il y a des déjeuné à l’hôtel. Parfait je me casserais pas la tête à trouver comment dire oeufs brouillés en espagnol. Sur le menu on précise que le déjeuné a du beurre pour les toasts. Vraiment précis!. Je suis déçu qu’il n’ait pas précisé qu’il y avait aussi des graines de toast.

Je sors explorer le quartier. L’aménagement des rues est comme à Montréal. Est-Ouest, Nord-sud. C’est comme Montréal mais comme il n’y a pas d’affiche commerciale qui ressortent, tout à l’air pareil. Les commerces sont affiché dans les vitres et il faut donc marché de coté pour savoir ce que tu longes. tu n’a pas la chance de voir ce qui s’en vient. La preuve, je me suis retrouver en avant de mon hôtel. Je me croyais une rue plus bas et l’affiche de l’hôtel m’est apparue seulement quand j’étais en face de celui-ci. Je suis comme à deux pouce de l’arbre et il n’y a pas moyens de faire un pas en arrière pour voir les coups venir. Il faut être alerte et si tu tournes sur le mauvais coté, cela peut-être long avant que tu t’en aperçoive.

Après avoir fais le tour du quartier, j’en suis venu à la conclusion que le coin est poche. Y’a comme rien. Je retourne à l’hôtel et consulte mon guide Lonely Planet. Il doit bien y avoir plus que des maisons blanches avec des fils barbelés et quelques saineux sur les trottoirs qui semblent attendre que tu baisses ta garde pour te voler ton porte-feuille…Ha!Ha! J’en ait pas. Le café internet que j’ai vu la veille est fermé et je dois en trouvé un autre. Je me fie sur la carte du Lonely. Facile. Une rue plus bas, et tourne sur la 14eme. Je pars croyant m’en aller vers le bas. Fuck non, je suis vers le haut. Je rebrousse chemin. Bon je dois tourner a droite. Fuck non, je devais prendre la gauche. Je rebrousse chemin. Allo tous le monde je suis un touriste. Par hasard, je croise un café internet. C’est pas lui que je voulais mais il fera l’affaire.

Je retourne à l’hôtel consulter ma bible. Ils parlent d’un parc. Essayons de le trouver. Une rue plus bas et tout droit. Yes! Je l’ai du premier coup! Enfin un endroit où il y a de la vie. C’est un grand parc bordé d’un palais, une église et d’autres édifice. Un méga drapeau flotte au vent. Je suis venu sans kodak. Je vais faire du repérage pour prendre des photos demain. Il y a un attroupement au  loin. Je suis curieux. La musique joue dans le tapis. C’est des jeunes qui font du breakdance. Un des jeunes tournes sur la tête avec un casque. Dans mon temps, en 1985, Eric Boivin ne portait pas de casque quand il faisait cela.

Je vois un autre attroupement au loin. Je suis curieux. Un vieux parle dans un micro. Il est entouré de jeunes hommes. Il y a une couverture parterre. Sur la couverture on y vois 2-3 pénis en caoutchouc, 2 vagins de la même texture et un système reproducteur féminin(utérus, trompes, etc) Ha oui! Il y a un pénis enlarger aussi et 5-6 condoms. Le vieux semble faire de l’éducation sexuelle. Je comprends quelques mots. Il est comique. Parfois il rentre le dildo dans le vagin en plastique et simule l’orgasme. Parfois il masturbe le dildo et fait du bruit avec sa bouche. Comme je sais comment tous cela marche  je les laisse. Je passe devant un cireur de soulier. Le gars est marketing. Tu peux lire des revue de charme et te faisant cirer. Avoir a en choisir un, c’est lui que je prendrais.

Je vois un marché bourré de monde. Comme j’ai rien sur moi je décide de foncer dans le tas. Vous pouvez bien vous essayer messieurs les pickpockets mais j’ai rien. Il y a des dizaines, centaines de Cd à vendre. Sûrement tous piraté . Je passe devant un mini centre d’achat. Qu’est-ce qu’il y a dans le centre-d’achat? Un père noël! Il y a 3 enfants assis dessus dont un bébé en état de panique. Ils sont trois adultes a essayé de le faire rire pour la photo. Je regarde la scène quand je réalise soudainement que moi aussi je fais des faces pour essayer de le faire rire. Il rit. On a eu un eye contact. Je suis sur que c’est grâce a moi qu’il a rit. Fin jour 2.

Advertisements