Jour 18 : La grande magouille

Parfois tu te fais avoir, mais ce n’est pas la faute de personne. En fait oui mais non. C’est ce qui m’est arrivé. J’ai fait ma plus grosse dépense 96 $. En fait c’est la deuxième plus grosse si on part du fait que la veille j’ai payé ma chambre pour une semaine complète. Habituellement je paie aux trois jours. Donc, la plus grosse est 126 $US puis ce tour cinq en un a 96 $. Ce 5 en 1 sera volcan, café, chute, papillon et  rivière. La grosse affaire de ce 5 en 1, c’est bien sur le volcan. De plus, pas besoin de monter à cheval et de s’écorcher les jarrets sur les roches volcaniques.

J’ai de la misère à utiliser ma carte crédit. On me réclame toujours du cash ce qui est plate, car je suis pris à aller à la banque plus souvent qu’à mon tour. Mais ici, pays touristique oblige, la carte est acceptée pas mal partout. J’ai payé mon hôtel avec ma super carte et je vais payer le tour également. On vient me chercher à 7h10 le matin. Les gars se pointe à l’heure, passe ma carte dans la chik-chik et on part. C’est la première fois du voyage qu’il pleut. J’aurais dû être « wise » et annuler. Je me doutais bien que la visibilité serais réduite. Mais comme je m’étais engagé, je ne voulais pas rebrousser chemin. Eux par contre, auraient dû annuler. On est des touristes criss. Nous ne le connaissons pas l’impact du mauvais temps.

Donc ce n’est pas de leur faute si mère nature fait des siennes, mais d’une autre côté on est le client et quand tu t’en vas voir un volcan tu t’attends à voir un volcan. Espérant que le ciel ce dégage, ils décident de commencer par la visite de la plantation de café. Visite est un grand mot. Oui nous étions sur place, mais criss il aurait pu au moins nous faire entrer dans les champs. Pas seulement aller sur le bord. M’en fout, au lieu d’écouter comment ils torréfie le café, je me suis poussé en douce et je suis allé dans le champ…un ti peu. Suite à cette visite, nous partons vers le Volcan Poàs. Volcan, qui quelques jours plus tard deviendra connu mondialement en raison du tremblement qui aura lieu…drette là.

La voiture monte, monte, monte, il pleut, pleut, pleut et c’est brumeux, un ti peu plus brumeux, pas mal brumeux. On arrive en haut. Fa frette. Il y a un beau sentier qui nous mène au cratère. Pas de pseudo-sentier avec des branches qui te pètent dans le front et des pentes de 80 degrés. Nous arrivons au cratère…rien! Seulement du blanc. Même pas un petit trou pour voir un morceau du volcan. B.L.A.N.C all the way! On nous a passé un vidéo de 15 minutes puis on est parti. Nous allons ensuite aux oiseaux, aux papillons et aux chutes. C’est un jardin qui a été aménagé il y a dix ans. C’est un jardin qui n’existera plus trois jours plus tard. Le tremblement de terre et le glissement de terrain qui en a résulté à tout détruit. Certains touristes sur place ont dû passer la nuit dans les ruines, car il n’y a plus de route pour sortir de là. Suite à cela, nous nous dirigeons vers une rivière à une heure de route pour prendre un bateau et observer des crocodiles, des singes et autres animaux. Trop de pluie durant la journée, la rivière est dangereusement haute. Le guide nous dit « C’est risqué, mais à vous de décider si vous voulez y aller ». Tout le monde monte dans le bateau. Le guide reviens et nous dit. « La compagnie a décidé de ne pas aller sur la rivière, car il y a trop de courant ». 10 $ de remboursement. Clairement ils voulaient que ce soit nous qui fassions l’appel du « on y va pas » pour éviter d’avoir à nous rembourser une partie. Comme nous n’avons pas choker, ils ont dû prendre l’odieux et se résigner à nous enlever un gros 10$.

Pour une raison obscure, ma carte de crédit ne fonctionnais pas avec eux. Poutant, je l’avais utilisé à souhait la veille. On était déjà parti et donc un moment donné le guide vient me voir.

– Ta carte marchepas

– Ok..elle devrait. Elle marchais hie.

– ils ont essayé 2-3 fois et elle ne veut rien savoir. As-tu une autre carte?

Oui elle doit être a quelque part dans un banc de neige dans le vieux Montréal. Il va demander à la cie de réessayer. Après la visite de la plantation de café, il revient me voir et me dit que ça ne marche pas plus. Il veut une solution. Pas dur la solution. En arrivant on va au guichet et je te paye….ou ramenez-moi à l’hôtel! Avec la température cela aurait été une bonne affaire. Il me vient une idée.

-Acceptez-vous les chèque de voyage?

-Yes!

-Bon c’est réglé j en ait.

C’est à ce moment que j’ai mis en oeuvre un plan machiavélique. J’ai un chèque de signé et qui en principe est inutilisable. La fille de la banque à Tegucigalpa trouvais les signatures différentes. Je ne l’avais pas annulé encore. Comme nous serons dans un contexte de « sur bord de la table tout croche », je vais essayer de lui passer ce maudit chèque en feignant de le signer. On arrive à l’hôtel. Je vais chercher le chèque dans ma chambre. Le guide reste dans la vanette et attends.

J’arrive avec un stylo et mon cahier de note. Ça va mieux pour signer sur du dur. Je me plante devant lui. Le cahier dans les air. Il ne voit pas ce que je fais c-a-d qu’il ne voit que je fais semblant de signer le chèque. Je lui donne.

– Mmmmm

– Quoi?

-Ca prendrais ton numéro de passeport

– Ha oui c’est vrai!

Cela a passé comme dans du beurre. Ou presque…le lendemain ils ont demandé de faxer une copie de mon passeport. Ils avaient peur que la signature cause problème. Jamais plus entendu parler. J’ai battule système.

Ce que j ai vu du volcan Poas
Ce que j ai vu du volcan Poas
Advertisements

10 réflexions sur “Jour 18 : La grande magouille

  1. KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! KARMA! Rien de tout ça ne serait arrivé si t’avais pris ta petite piasse pour boire une Toña ou une shot de Flor de Caña à ma santé l’autre soir ! Tant pis pour toi, GROSSE PATATE!

    J’aime

  2. Karma! Je crois qu tu en as un bon!J’avais hâte d’avoir des nouvelles et ton père me fasait badtripper
    « D’in coup que….T’es pas inquiète? Trois jours sans nouvelles???etc.

    J’aime

  3. Ciboire que tu as pas été chanceux… C’était pourtant cool le volcan Poas quand je suis allé… Le jardin détruit en question, c’est le petit complexe des chutes de la Paz???

    J’aime

Les commentaires sont fermés.