Le « biggest day of the summer of Eltobito »

Après des mois de mai et juin assez actif le mois de juillet fut plutôt « vedge ». Jazz Fest? Bahhh. Juste pour rire? Es-tu malade! Comme si le fait que le mois d’août commençait avec quelque chose à mon agenda cela m’a transformé en une loque humaine. Trop habitué à rien prévoir, quand j’ai quelque chose de prévue je suis un peu déstabilisé. Le « ici et maintenant » à pris le contrôle de mon esprit. Défense de planifier au de là de 2 semaines sous peine du virus du couch potatoes a attendre le dit évènement venir. Mon botteur de derrière mental est en panne et même quand il botte, je l’ignore

Évidement certains trucs doivent être préparé a l’avance au risque de rater la parade. Le botteur de derrière mental me prend en charge.

Achètes ton billet pour Arcade Fire…now!
Oui mais c’est dans 6 mois
Tiens toi!
Coup de pied au cul
Ouch! Ok du calme
Pis Osheaga? Allez achète!
Oui mais mes amis, connaissance, collègues, fuck friend?
Ils ne suivent pas la parade. C’est ici et maintenant. Pas le temps d’attendre. Tiens prend ça!
Coup de pied au cul
Ok, ok, ok….Frappe pas si fort
Et le MEG Boat??
Pfffff…ok mais relaxe les mae geri au derrière!
Coup de pied au cul de bonus

Par conséquent depuis des mois le «  biggest day of the summer of Eltobito » était à l’horaire. Deux évènements musicaux la même journée et bout à bout. Un genre de 15h de prestation musical. Et si je n’avais pas retenu mon botteur de derrière, j’aurais inséré là-dedans les feux d’artifice hommage à Pink Floyd. Oui vraiment ce 2 août montréalais était assez remplis coté musique.

Osheaga

Après avoir passer la semaine a imploré mère nature de vider les nuages de toutes l’eau qu’ils possèdent avant le « biggest day of the summer of Eltobito », le 2 Aout arriva vers 11hrs….ben quoi j’ai du sommeil à rattraper.

Ça commence avec Osheaga. Il faut aborder Osheaga comme une page web. Tu te concentre sur le contenu et tu fais abstraction de la pub tout autour. Tu peux bien t’offusquer de tous les commanditaires mais ça évite des billets qui couterait 300$ la journée. Les commanditaires amènent aussi un coté amusement et un coté pratique quand tu passes près de 12hre sur le même site.

Mère nature toujours aussi extrême a décidé « Tu veux du Soleil? En vl’a du soleil. Tu m’as dérangé toute la semaine à jubiler pour chaque goutte pluie que je faisais tomber. Sans égard aux gens qui sont déjà en vacance ».

Preuve que je deviens moumoune je commençais à regretter de ne pas avoir amener de crème solaire. Anyway ….

1 – Je n’ai jamais acheté cela de ma vie et donc j’en avais pas a porter de la main.
2- Je n’ai aucune référence concernant la puissance de la crème…de la 10? 20? 30?

De toute façon, si ce léger passage à vide sur ma volonté de mettre de la crème avait perduré, Osheaga s’était assuré d’avoir un commanditaire de crème solaire.

Autre preuve que je deviens moumoune, à ma 4eme consommation je commençais à sentir que ce n’était pas de l’eau que je buvais. Il est a peine 17h. Je vais devoir me mettre a l’eau justement commandité par Aldo ou un Coke donner gratuitement par….euh Coke.

Après avoir croisé 3 ex-collègues et 1 collègue actuel durant mon 10h de festival le temps était venu de me rendre au 2eme évènement du « biggest day of the summer of Eltobito ». Une soirée DJ sur un bateau.

À la sortie du métro, j’entends au loin des musiciens du métro. Bonne chance les gars. On est une horde de personnes qui dépensent de l’argent depuis des heures. Il n’y a en pas un qui va donner de l’argent parce que vous jouer de la musique. A voir une dizaine de groupes défilés devant tes yeux, tu deviens un peu insensible aux musiciens du métro….me semble.

Ce que je ne savais pas c’est les musiciens du métro peuvent des rois du markéting. Je n’étais pas en mesure de bien saisir ce qu’ils jouaient mais j’entends aussi des voix au loin. Plus je m’approche des musiciens plus ça s’éclaircie. Les gars jouaient « Come together » des Beatles et les festivaliers hurlaient le refrain en passant devant eux. Les gens vidaient leur poche avec joie. De fins renards ces musiciens!

Voir galerie photo

Advertisements