Épiphanie

Régulièrement dans la vie quelqu’un dit quelque chose et ce quelque chose te frappe juste là. Un quelque chose que tu n’avais jamais pensé, réalisé. Ce quelque chose peut-être une réponse à une question insoluble pour toi depuis longtemps. Ce quelque chose provoque souvent un « Ah ben criss. C ‘est vrai en tabarnac ». Deux phrases, deux sacres ou en moins cru et punché tu sors un « C’est tellement vrai ce que tu dis là ». Juste à écrire la phrase je cogne des clous.

Une épiphanie m’est arrivé l’autre jour chez mon chum. La sœur de sa blonde est psychiatre suite à changement de carrière. Elle était chercheure en biologie…ouais j’en connais quelques uns qui te font réalisé que de savoir comment parcourir un objet de type liste est assez bébé lala comme connaissance.

Anyway cette personne m’a fournie une épiphanie concernant la schizophrénie. Je ne comprenais pas pourquoi quelqu’un qui sait qu’il entends des voix ne se dit pas « Heille essaye pas! Je sais que ce n’est pas vrai » puis passe à autre chose. Son explication m’a fait lâché un deux phrases, deux sacres.

Ma dernière journée à Big Island allait me fournir une épiphanie. Une épiphanie venu de nulle par une inconnue qui ne connaissait pas mon existence et qui ne la connaitra jamais. Je suis en train d’explorer la partie nord de la ville. Depuis mon arrivée je n’avais fait que passer dans cette partie.

Une tendance que je remarqué sur les trois iles c’est l’obsession du jeux de fer. Ce jeu de chalet ou camping où tu rêves de faire un « ringer ». Ce jeu d’adulte au même titre que le 500. Les fers ont leur « ringer » et le 500 a son « 8 pas d’atout ». Quand tu joues pour la première fois à ces jeux c’est une introduction à la vie de mononcle et de matante. Tu t’empares d’un échantillon de ce que inévitablement tu deviendras un jour.

Les iles possèdent toutes de nombreuses affiches interdisant de jouer aux fers. Y’a t’il vraiment des gens qui se promènent régulièrement avec 2 pines de métal et 4 faux fers à cheval pour commencer une partie? Je dis « faux fers » car ceux que j’ai vus dans ma vie soit ils étaient faux soit les chevaux étaient géants.

Toujours à l’affut de petits bars discrets, j’en repère un près d’un centre commercial. Il est tôt mais je dois me trouver un resto avant. J’irais le visiter après. Comme je n’avais pas vu aucune mention de l’endroit je demande à mon buddy Google d’aller me trouver des infos sur internet. Google me trouve leur site internet. Je vois des happy hour, des promotions, des évènements…Ca l’air pas mal vivant comme place. Cela renforce ma volonté d’y aller jusqu’à ce je réalise que c’est un bar gaie. Boaffff, je vais poursuivre mon exploration plutôt.

Je quitte le resto. Je descend la côte pour arriver dans la section plus touristique qui longe l’océan. Je passe devant une partie de la rue où les vagues viennent s’exploser sur un mur au point où l’eau éclabousse la rue. Lors de l’Ironman d’Hawaï, c’est la place à éviter pour les locaux. L’endroit est envahi des visiteurs et il est très difficile de circuler.

Il y a plein de resto-bar sur la rue mais j’essaie de trouver un endroit plus à l’écart dont j’avais lu de bon commentaires. Le Sam’s Hideaway. Un endroit biker friendly ce qui sous entends que je vais entendre de la musique rock. Après quelques détours involontaires je trouve l’endroit. J’entre et je prends la première table de libre sur le bord. La serveuse au sourire éclatant vient me voir immédiatement.

Durant l’attente de ma bière, une place se libère. Je saute sur l’occasion et m’y installe. Un couple est assis à coté de moi. Je parle a personne et personne ne me parle. Je me contente d’observer l’énergique serveuse-barmaid et d’écouter la musique. Une blonde entre. Elle est tout excitée. Elle se précipite vers le couple et s’écrit « C’est ma fête! ».

La fille du couple lui souhaite joyeux anniversaire. « I’m 36. I made it ». Voilà. J’ai eu mon épiphanie. Au lieu d’aborder l’accumulation des années de façon négative elle le prend de l’autre bord. J’ai réussis à me rendre à 36 ans. De cette façon chaque nouvelle année est une victoire. Une façon de dire « Haha! Je t’ai battue mère nature ». Comme un malade qui c’est fait dire il y a 5 ans qu’il lui restait 2 ans à vivre.

Le couple a offert une traite à la fêter et la fille du couple a accepté que la birthday girl lui pogne les fesses. J’peu tu mettre cela dans ma liste de cadeaux de fête? 10 minutes plus tard, elle frenchait un client du bar…pense qu’il avait été sélectionné aléatoirement.

Je rentre tôt à mon hôtel. Tôt pour moi mais tard pour les clients de l’hôtel. Dès que le ciel noircis, un silence total fait rage dans le complexe. Je ne croise personne, l’immense espace piscine est désert. Le silence règne. Tout le monde est docile. Personnes n’osent mettre le chaos et investir la piscine. Faire une bombe dans le 6 pieds, jouer à la cachette, vider un 40 once assis sur un muret en laissant ses jambes pendre dans le vide, avoir du sexe sur le gazon à la tonte green de golf. Pour ma dernière soirée sur Big Island il n’y aura pas d’exception. Sans chaos, sans rien je dois me résoudre rejoindre ma chambre. Il est 21h cibole! Je me suis risqué à faire quelques aller-retour durant la soirée pour voir s’il y avait du chaos….fuck all. Le bruit de mes flip-flops résonnait dans le couloir et cela faisait de l’écho.

Advertisements