Le trio orange, brun, brique

C’est plate. “Boooooring” comme disent les Simpsons. Je me dit cela depuis Janvier. Les fins de semaine sont correct mais les semaines sont vraiment ennuyantes.

Fait froid. Fait noir à 16h. Tu arrives chez-vous à 18h dans un petit rectangle où le trio “mur orange, mur brun et mur de brique” domine. Un trio qui il n’y a pas si longtemps était cool. Un trio qui faisait dire à tes rares visiteurs que tes choix de déco étaient cool alors que tout cela relève du hasard.

Tu t’assois sur un divan merdique juste pour observer encore plus ce maudit trio devenu inintéressant. Tes rideaux s’accordent avec le reste mais encore là c’est juste du hasard. C’est grâce à l’oubli du gars qui habitait le loyer il y a 4-5 ans et tu t’es dit que tu vas sauver 60$ de rideau en l’utilisant. Il y a d’autres couleurs comme le bleu de ta chambre mais elle est constamment dans la noirceur parce que tu ne fais que dormir dans cette chambre où l’air circule moins bien qu’une Honda Fit sur Décarie à 8h. À quoi bon allumé la lumière a part pour passer la balayeuse une fois par 2 semaines….je veux dire une fois par mois…je veux dire quand l’omniprésence de boule de poussière dépasse largement ton seuil de tolérance qui est parmi le plus élevé qu’une personne peut avoir.

Comment vaincre cet ennui mortel représenté par le orange, brun, brique que seul moi suis en mesure de le battre. Il y a plein de solutions. Je n’ai pas de dettes, un compte en banque qui se fiche des fins de mois, un bail qui achève, un chat facilement transférable. On ne se parle jamais anyway et nous sommes en guerre pour savoir à quelle fréquence il faut nettoyer la litière. Trop de crotte, pas assez de garnotte, mauvaise marque, un rien l’envoie chier dans ma salle de bain sur le tapis. Je considère sérieusement d’aller chier dans la sienne en signe de défie. Tu vas voir que ça se joue à 2 cette affaire là.

Il y a la solution, je me débarrasse du trio et je déménage. M’acheter quelque chose. Plus de brun, plus d’orange, plus de briques fourni par le propriétaire du logement. Je pourrais ainsi devenir plus adulte. J’utiliserais le mot “mon” sans arrêt. Ma cours, mon patio, mes armoires, ma poigné de porte, mon placard. Je pourrais cesser de ne rien posséder. Fini le pattern du jeune de 20 ans qui arrive dans son premier appart avec la vaisselle du chalet, le divan du sous-sol et les poêles de grand-maman. Peut-être que les gens seraient plus intéressés à venir me voir et moi je deviendrais peut-être plus accueillant.

Autre moyen pour vaincre l’ennui serait de me débarrasser de mon trio ainsi que de ma sécheuse qui ne match pas avec ma laveuse, de mon frigo bruyant, de mon poêle sale en permanence, de mon bureau et de ma table remplis de courrier pas ouvert. De ma bibliothèque Ikea avec le fond décloué. De mon snowboard inutilisé, de mes skis de fond, de mon sac de golf dont les têtes des fers s’envolent au moindre swing. Arrêter d’écouter RDS qui répète 100 fois les même théorie sur le CH. Devenir sans domicile fixe. Repartir à zéro. Vivre comme en 1999, à mon arrivé à Mtl, avec 20k par année. Trouver que 100$ c’est beaucoup d’argent. Sortir de ma retraite d’autostoppeur.

Bien que ses 2 solutions aient plein d’avantages, la première m’amène trop dans la normalité des gens qui font parti de mon environnement social et celle de repartir à zéro est nulle car tu ne peux pas REpartir quelque chose qui n’est pas parti.

Bon ok, oui j’ai parti des choses. 15 ans de karaté, pratique et enseignement, mais c’est terminé depuis longtemps. J’ai n’ai même plus mon instructeur. J’ai démarré une carrière de 20 ans en informatique mais c’est assez banal, à la limite facile. Si j’avais eu une carrière de 20 dans une cuisine là ce serait digne de mention. La chaleur, le stresse, les clients pas fins, les horaires atypique, les brulures, assorti d’un salaire pas toujours représentatif des tes efforts.

L’autre chose que j’ai démarrée et qui a une certaine longévité c’est ce blogue. Cela a commencé en 2004 de façon anodine avec le détournement d’une app du nom de systemeK2 que j’avais développé avec mes buddy Nic, Ben, Cguy. L’app avait comme but de nous rendre riche ou aux alentours de cela.

Cela fait donc 13 ans que ce blogue vie plus ou moins intensément selon les années. 355 textes, 200 pensées du jour, 60 comic strip et bien des heures de sommeils envolés. Ce blogue qui devait durer 2 semaines en est à sa 13eme année (avec une longue pose) en grande parti parce qu’une Dubois a dit aux Paré ses amis, 2 personnes que je connaissais à peine, de lire mes trucs. Le fait que 2 personnes que je connaissais à peine s’intéressent à mes textes m’a donné le gout de continuer. C’était comme mes premiers clients qui n’étaient pas ma mère, ma soeur ou mes amis que je côtoyais quotidiennement.

Le systèmeK2 est mort, les Paré ont autre choses à faire que de lire mes niaiseries, les milliers de lecteurs que j’aurais jamais aussi, le rythme d’écriture est annuel et l’inspiration est parfois déficiente. Peu importe, je persiste et signe. Voilà où est mon salut.

Ce trio orange-brun-brique a besoin de ne plus me voir la face. Cette face a besoin de voir de la nouveauté. De la vrai nouveauté. Elle a besoin de dépaysement. De délaissé le continent américain. De toute façon, nos voisins ne sont pas très accueillant ces temps-ci. Il est temps de rien comprendre de ce qu’on me dit, de parler avec des signes, de commander de la gibelotte sans le savoir et d’avoir des haut le coeur parce que je suis moumoune sur la bouffe.

Il est temps de me faire peur à moi-même en ré-affrontant ce manque d’inspiration vécu l’an passé malgré le fait que j’ai vraiment aimé Hawaii. Voyons voir ce que ça va donner. Il faut que je me surprenne. Il faut que je tombe en amour avec mes angles choisis. Il faut que je finisse ce voyage aussi vider que je l’ai été après NOLA. Sentir que je ne peux pas répondre à la question “Pis ton voyage?” car toute tes impression les plus profondes ont été écrit et que tu n’as plus de jus. Tous cela pour 40 lecteurs qui liront 30% des textes dans le désordre. Pas grave, si je touche un Paré alike version 2017 je serai content.

Advertisements