Lennon décevant

Je me fais surprendre par un 10h de sommeil. Ce n’est pas la situation idéal quand le nombre de jours est limité. Peu importe, je me contente de peu et je ne suis pas du genre à me faire une liste de visite afin d’optimiser les choses vue versus les dollars dépensés. Je devais dormir 10h? Je dors 10h. Si je ne fais qu’un visite intéressante dans la journée je suis satisfait.

Je décide d’aller visiter le château de Prague et ses environs. « Allons-y en métro » que je me dit. Parait que certains taxis sont crosseurs. J’étudie la carte des stations, organise mon trajet et part. J’arrive à destination. Le métro? Pffft facile. Je suis maintenant sur l’autre rive de la rivière. Je sors de la station de métro et m’aperçois qu’il n’y pas que le château comme attrait touristique.

Une série de panneau brun comme au Québec se chevauchent en donnant des directions. Tout cela écrit en Tchèque. Merci aux icônes parce que le terme château de Prague est en aucun point ressemblant aux termes français. Impossible de déduire avec des mots qui se ressemblent. Prague s’écrit Praha en Tchèque, ça ce n’est pas si pire.

Je suis maintenant membre du fournisseur cellulaire T-Mobile Tchèque. Cela me permet d’accéder à internet, faire des Snap, du Instagram et du Google map sans dépendre des accès WIFI disponible. Bien qu’ils soient omni présent. Comme a Montréal, il y toujours une connections WIFI, pas sécurisé, d’une imprimante qui traine à quelque part. Me demande si c’est le même gars toujours, tout le temps et partout.

Bien que je sois sur le réseau 3G/LTE je ne veux pas sortir mon appareil aux deux secondes question d’économiser la batterie et d’éviter d’avoir toujours le nez sur l’écran.

Après avoir suivi quelques indications des panneaux brun, je décide d’y aller au feeling. Je m’engage sur une rue. La couleur beige prédomine sur les édifices. Les façades sont en plâtre ou stucco(suis pas Mr.Bricole) et les toiture sont de couleur rouille en tuile de céramique ou un matériaux du genre (suis pas Mr.Bricole). Je suis dans la vieille ville. Le pavé des rues est la plupart du temps en brique/pavée uni. Parfois comme pour ce distinguer, des devantures de résidences sont peintes en vert, blue, etc. La propreté des ses vieilles rue est surprenante et l’architecture donne le goût de photographier chaque édifice.

J’ai le feeling que je m’éloigne plus que je ne m’approche du château. Je me retrouve sur une petite place publique. Tsé un parc mais pas de gazon ou les gens circulent librement. Entouré de ligne de tramway, cette place publique est entourée de terrasses. Il y a un arbre sur la place. L’ombre qu’il produit justifie la présence de chaises et de table. Je m’assois.

Je consulte google map. Je réalise que je suis près d’un mur en hommage à John Lennon. Étant fan des Beatles, j’oublis le château pour l’instant et je décide d’aller voir ce mur. J’écoute en boucle la chanson « Mother » de Lennon depuis quelques mois. Peux pas croire que je ne l’ai pas connu avant.

Je me fie à google map de mon téléphone mais ça ne va pas bien mes affaires. Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. Après quelques pas je ne suis plus sûr de la suite. On recommence. Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. Je fais quelques pas. Mmmm pas sûr. On recommence. Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. J’commence a être tanné là. J’ai l’impression de toujours partir dans la mauvaise direction.

Bon il semble bien que je suis rendu sur un pont. En fait je suis sur LE pont. Le pont Charles est un endroit que je voulais justement voir. Construit au XIVème siècle, ce pont de pierre est orné de statuts de religieux et semble accessible que par les piétons et des piétons: il y en a. Je crois que je suis à l’endroit le plus touristique que j’ai jamais visité. Toute une gang de nonos rassemblés à la même place. Ça te fonce dedans et ils s’en balancent, ça bloque la circulation, c’est le bordel. Mais la visite vaut la peine.

Je me retrouve de l’autre côté du pont et je m’assois pour une pause. Je suis assis face à la rivière et devant moi il y a une clôture où plusieurs cadenas y sont barré. Il n’y a plus d’espace de libre. Les amoureux ont cadenassé leur couple après cette clôture. Il y a de l’amour là-dessus.

Combien parmi ces cadenas d’amoureux sont encore d’actualité? Lequel de ces cadenas est le plus ancien et dont le couple dure toujours. Lequel à eu le moins de longévité. Beaucoup de questions, pas de réponses et trop de philosophie mon Tobie.

Je n’ai pas abandonné de trouver mon mur Lennon. Je retourne sur le pont. Au milieu du pont il y a un escalier qui mène vers d’autres attraits. Ha! Là je comprends pourquoi j’étais passer tout droit. Ce n’est pas 3D cette carte. Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. Je suis dans un parc…Pas de mur. Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. Je suis au bout du parc. Pas de mur…Je regarde le trajet, mémorise les tournants, range le téléphone. Retourne sur mes pas. Improvise un peu et bingo! Je trouve le mur.

Tout ça pour ça? Ouais tout cela pour ça. Tout est recouvert de graffiti qui cachent les images d’origine. Un peu inintéressant. Gratuit mais inintéressant. J’aurais du mettre mon effort pour me rendre au château. Il est temps de retourné à l’hôtel et aller voir Michael et Kat sur le bateau…

Advertisements